Petit tour d’horizon des superstitions rencontrées aux casinos

Qui n’a pas eu envie au casino d’attirer la chance à lui, d’influencer le hasard, faire mentir les probabilités… Chaque joueur a sa méthode, que ce soit une simple manie pour certains ou une superstition assumée pour d’autres. Nous avons compilé pour vous les superstitions populaires, des plus communes aux plus saugrenues. Suivez le guide !

L’importance des nombres…

Non pour compter les cartes, mais pour influencer la chance :

Nous commencerons par le nombre le plus célèbre chez les superstitieux de tout type : le 13. Considéré comme un chiffre porte-malheur, les joueurs font tout pour l’éviter et placent rarement leurs mises dessus. À moins qu’on parle du vendredi 13, les superstitieux font alors volte-face et le considèrent de bonne augure. Les casinos enregistrent une forte augmentation de leur taux de fréquentation ce jour précis.

Nous avons ensuite le chiffre 7, qui lui est un nombre porte-bonheur. Il est très imprégné dans la culture des casinos : il faut faire un total de 7 au craps, aligner trois fois ce chiffre aux machines à sous… Mais entre les joueurs superstitieux et les casinos, qui a influencé qui ? Le mystère reste entier.

Tenue correcte exigée…

Les casinos ont généralement leur propre code vestimentaire, mais celui que s’imposent les superstitieux est encore plus strict :

Tandis que certains s’interdisent de porter du noir, couleur néfaste, d’autres ne joueraient jamais sans porter un vêtement rouge sur eux. Cette superstition est principalement observée parmi les joueurs d’origine asiatique, la couleur rouge symbolisant le bonheur et la prospérité dans leur culture.

Ce peut être aussi un vêtement en particulier qui porte bonheur, indépendamment de sa couleur. Il sera alors systématiquement porté pour aller au casino. Il peut être accessoirisé d’un ou plusieurs objets fétiches, des grigris divers et variés tels qu’un trèfle à quatre feuilles, une patte de lapin, un fer à cheval… Rappelons que ces superstitieux sont venus pour jouer, pas pour participer à un défilé de mode.

Adopter un comportement adéquat…

Vous l’aurez compris, nous n’allons pas parler des bonnes manières, mais des gestes à faire ou à prohiber pour éloigner le mauvais sort :

Certains joueurs ne sont pas encore à l’intérieur du casino qu’ils suivent déjà une règle stricte : Ne pas entrer par la porte principale ! Comme on y croise les perdants qui sortent, ils risquent de leur transmettre le mauvais sort.

Une fois à la table de jeu, les gestes porte-bonheur sont tellement divers et variés qu’il serait impossible de tous les lister, par contre les joueurs s’accordent plus facilement sur les gestes porte-malheur. Les trois règles d’or à suivre :

  • Ne pas croiser les jambes : Les grand-mères disent de ne pas le faire pour éviter les varices, les superstitieux pour éviter de faire fuir la chance.
  • Ne pas compter ses jetons : Certains pensent que cela attire le mauvais œil, mais cette pratique s’est tellement répandue qu’elle a dépassé le cercle des superstitieux pour être considérée comme une marque de savoir-vivre !
  • Ne pas quitter la table : C’est bien connu, c’est quand un joueur quitte la table de jeu que sa combinaison gagnante sort enfin, ce ne serait donc plus une superstition, mais une preuve de sens logique selon certains… ou pas.

En donnant au joueur l’impression de maîtriser son destin, les superstitions apportent du piment au jeu. Alors même si elles peuvent parfois prêter à sourire, pourquoi s’en priver ?

Comments are closed.

Proudly powered by WordPress
Theme: Esquire by Matthew Buchanan.